RD Congo : LICOCO et RND pointent le Ministre Patrice Kitebi du doigt accusateur dans la lutte contre la fraude et la concussion douanières
Minitre RD-Congolais Délégué aux Finances Patrice Kitebi (Picture : Google)

RD Congo : LICOCO et RND pointent le Ministre Patrice Kitebi du doigt accusateur dans la lutte contre la fraude et la concussion douanières


Minitre RD-Congolais Délégué aux Finances Patrice Kitebi (Picture : Google)

Minitre RD-Congolais Délégué aux Finances Patrice Kitebi (Picture : Google)

Homme de confiance et proche du Premier Ministre Augustin Matata de la RD Congo, dont la rigueur est de plus en plus mise en mal par la gestion douteuse des finances publiques, le Ministre Délégué aux Finances est accusé de bloquer les permutations de certains cadres de la DGDA dans la lutte contre la fraude, la corruption, la concussion et l’enrichissement illicite.

Dans un Communiqué de presse conjoint datant du 16 Juin 2014 et envoyé par courriel (email) à Patrice Kitebi, deux Organisations citoyennes de la République Démocratique du Congo, la Ligue Congolaise contre la Corruption et la Fraude (LICOCO) et Ressources Naturelles pour le Développement (RND), disent avoir ‘’salué l’initiative prise par la Direction Générale des Douanes et Accises (DGDA), le 18 Mars 2014, de permuter les Directeurs et Sous-Directeurs Centraux et Provinciaux ayant passé plus de 3 ans aux mêmes postes et dans une même province.’’

Selon ces deux Ongs : ‘’Ces permutations faisaient suite à plusieurs dénonciations faites dans différents Rapports et Enquêtes publiés par la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), de la Ligue Congolaise contre la Corruption et la Fraude (LICOCO), de Ressources Naturelles pour le Développement (RND), de Mining News Magazine, de la Commission Nationale de lutte contre la fraude Minière ainsi que différents Rapports des services Etatiques en missions de service au Katanga, au Bas Congo et au Nord-Kivu. ‘’

Cependant, après avoir observé un arrêt anormal des nouvelles mises en place initiées par la Direction Générale de la DGDA en Mars 2014, LICOCO et RND interpellent et pointent du doit accusateur le Ministre Délégué aux Finances Patrice Kitebi – qui agit sous les ordres de son patron le Premier Ministre Matata et dont un des Coneillers tout-puissants s’appelle Adélard Matata Mwamba, jeune frère de monsieur Augustin Matata et très impliqué dans les  juteux et célébrissimes Contentieux douaniers au Katanga avec ses amis Zacharie Bababaswe et Boni Lititiyo désormais populaires dans les milieux de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC) et dans ceux de la Société Civile du Katanga – dont la gestion cloisonnée desdits Contentieux, principalement avec les miniers du Katanga, avec Adélard Matata Mwamba friserait un réseau organisé d’enrichissement illicite au détriment et sur le dos du Trésor Public.

‘’Alors que ces permutations devraient concerner les Inspecteurs et les Contrôleurs des Douanes  ayant passé plus de 3 ans à un même poste et à une même fonction, comble est de constater que les permutations commencées par la DGDA ont été gelées et que le Ministère des Finance reste étrangement silencieux.

Selon les informations recueillies auprès des différentes autorités de la DGDA à Kinshasa et en provinces, il est clairement établi que c’est le Ministre Délégué aux Finances qui est responsable de cette situation pour avoir interdit aux dirigeants de la DGDA, pour des raisons autres que l’intérêt de la République et du Trésor Public, de continuer avec les permutations d’autres cadres de la DGDA et plus particulièrement les Inspecteurs et Contrôleur des Douanes qui avait commencé dans les provinces du Katanga et du Bas-Congo.

Les signataires du présent communiqué s’insurgent contre cette interdiction du Ministre Délégué aux Finances car elle viole les prescrit de la loi sur les fonctionnaires et le personnel de l’Etat, la dernière Circulaire du Premier Ministre interdisant aux membres du Gouvernement de ne plus prendre des mesures engageant la République ainsi que les engagements pris par le Gouvernement de la République pour promouvoir la Bonne Gouvernance et mobiliser les recettes de l’Etat pour soutenir les projets socio-économique de la République Démocratique du Congo.

Les signataires du présent Communiqué jugent suspecte, illégitime et anti-patriotique cette attitude irrégulière qui encourage et protège la continuité du réseau tentaculaire de la fraude et de la corruption qui existe et est actif dans plusieurs ressorts de la DGDA, dont le Katanga, grâce à la complicité des mauvais anges protecteurs qui se recrutent au Ministère des Finances et dans certaines institutions de la République.’’  Font remarquer les Ongs dans leur Communiqué.

En guise de conclusion, elles font des recommandations urgentes aux autorités compétentes.

LICOCO et RND demandent ainsi au Premier Ministre et Chef du Gouvernement ‘’de demander diligemment au Ministre Délégué aux Finances de lever cette interdiction, fût-elle verbale, en permettant à la DGDA de continuer avec les permutations de ses cadres et plus particulièrement celles des Inspecteurs et Contrôleurs des douanes, et de ne plus s’ingérer dans la gestion quotidienne de cette entreprise ; de soutenir les initiatives des autorités de la DGDA dans la lutte contre la concussion, l’enrichissement illicite, fraude, la corruption et les tracasseries douanières ; de demander des sanctions aux Douaniers qui se sont spécialisés dans le phénomène DODE  »Douanier Déclarant » et ceux qui continuent d’exiger les perdiem aux opérateurs miniers du Katanga lors de leurs opérations d’import-export .’’

A la Haute Direction de la DGDA, les deux Organisations citoyennes recommandent ‘’de continuer avec les efforts de lutte contre la concussion, l’enrichissement illicite, fraude douanière et la corruption dans tous ses ressorts et principalement au Katanga, Bas-Congo et Nord-Kivu ; de sanctionner sévèrement les douaniers qui continuent à s’adonner à la corruption, la concussion, l’enrichissement illicite et/ou le phénomène DODE.’’

Selon un banquier très introduit dans les milieux de la finance rd-congolaise ayant requis l’anonymat, ‘’les révélations de l’existence de plusieurs comptes bancaires ouverts par le Ministère des Finances sous la direction d’Augustin Matata, actuellement Premier Ministre de la République Démocratique du Congo, et celles sur les jetons de présence que s’octroie hebdomadairement la fameuse Troïka Stratégique Economico-Financière faites par un ancien Inspecteur des Finances et parlementaire Joseph Ngoma di Nzau Matona ainsi que les turpitudes de la bande de Matata Mwamba ont démontré une autre face des Matata dont le ministère des finances est une plaque tournante d’un ancien réseau aux tentacules de pieuvre dont le BCECO détient les secrets d’une fausse rigueur à la Kengo à la connaissance de tous les banquiers malgré le sauvetage attaquable du vieux Mabi Mulumba au Sénat ’’.

Par Parfait Barack et MNM